PROJET D’ÉTABLISSEMENT 2018-2022

 

PRÉAMBULE

 

Le CFFD accueille environ 450 élèves de la TPS à la 3e. Ses effectifs sont en cours de stabilisation, après une baisse pendant plusieurs années.

Les enseignants sont répartis entre 12 professeurs résidents (7 dans le 1er degré et 5 dans le second degré) et des recrutés locaux.

Le diagnostic partagé entre tous les enseignants et la Vie scolaire,  établi le 3 avril 2018, révèle prioritairement que les élèves ne maîtrisent pas suffisamment le français. La progression dans cet apprentissage est trop lente, freinant les autres apprentissages. Après quelques années, en particulier à partir du cycle 3, des lacunes s’installent qu’il est de plus en plus difficile de combler, nourrissant parfois une démotivation pour les élèves les plus fragiles au cycle 4. L’indicateur de la réussite au DNB et les décisions d’orientation en fin de 3e doivent être suivis de près.

Par conséquent, les professeurs décident de faire de la maîtrise du français et des langues, l’axe prioritaire du nouveau projet, sans omettre d’intégrer les orientations de l’AEFE : excellence des parcours et de l’offre éducative, plurilinguisme et rayonnement. Le projet d’établissement est là pour décliner localement les grandes priorités à mettre en œuvre pour faire réussir tous les élèves.


PROJET

AXE 1- MAITRISER LA LANGUE FRANÇAISE (oral et écrit), LES LANGUES ET LES LANGAGES

L’axe 1 du projet s’appuie sur le domaine 1 du socle commun. Des actions particulières sont choisies :

AXE 1-1  Le   Français : renforcer la pratique de l’oral, en croisant les compétences de l’oral et de l’écrit

OBJECTIFS

  • Etre capable d’exprimer ses opinions, donner son avis, utiliser un vocabulaire précis et varié
  • Etre capable d’énoncer des phrases complètes et bien construites

Modalités de mise en œuvre :

  • Travailler l’oral en classe entière et dans des groupes à effectif réduit, en classe : au 1er degré, maintenir une organisation qui laisse la possibilité aux PE de travailler avec ½ classe plusieurs fois par semaine ; dans tous les cycles : généraliser le travail en groupes au sein des classes entières pour favoriser l’interaction entre élèves ;
  • Laisser davantage la parole aux élèves, pour observer les élèves en train d’apprendre (pratiquer le lâcher-prise pédagogique)
  • Construire des projets interdisciplinaires pour développer, diversifier les situations de la pratique de l’oral et évaluer l’oral : EPI, APP, autres; relier productions écrites et orales.
  • Développer des outils communs à tous les cycles pour favoriser l’oral : exposés, débats, théâtre, présentation de travaux en intégrant les outils numériques (exemple : vidéo ; communication numérique régulière entre les professeurs et les élèves…)
  • Développer les outils FLE et les intégrer dans toutes les disciplines : accompagner les élèves en grande difficulté dans la maitrise de la langue française en proposant par exemple des ateliers de conversation ou d’écriture sur des créneaux de “silence on lit”.
  • Et en lien avec les familles :
    • Inviter les parents dans les projets de classe (exemple : Fête des histoires, fête des 100…) pour associer les parents à la valorisation des productions orales.
    • Communiquer aux familles les activités menées en classe : utiliser le numérique et inviter les familles à venir l’utiliser dans l’établissement (exemples : continuité du cahier de vie du cycle 1, classroom, pronotes, page FB)
    • Favoriser l’exposition à la langue française en dehors du temps scolaire, en en expliquant les bienfaits aux familles (exemples : TV et radio en français, fréquenter l’Alliance française, lire…)
    • Mettre l’accent sur la maîtrise de la langue maternelle de l’élève dans sa famille, pour que l’apprentissage du français, langue seconde, soit facilité à l’école : sensibilisation des familles en priorité au cycle 1

INDICATEURS

 

  • Etre capable d’exprimer ses opinions, donner son avis, utiliser un vocabulaire précis et varié
  • Etre capable d’énoncer des phrases complètes et bien construites

Modalités de mise en œuvre :

  • Travailler l’oral en classe entière et dans des groupes à effectif réduit, en classe : au 1er degré, maintenir une organisation qui laisse la possibilité aux PE de travailler avec ½ classe plusieurs fois par semaine ; dans tous les cycles : généraliser le travail en groupes au sein des classes entières pour favoriser l’interaction entre élèves ;
  • Laisser davantage la parole aux élèves, pour observer les élèves en train d’apprendre (pratiquer le lâcher-prise pédagogique)
  • Construire des projets interdisciplinaires pour développer, diversifier les situations de la pratique de l’oral et évaluer l’oral : EPI, APP, autres; relier productions écrites et orales.
  • Développer des outils communs à tous les cycles pour favoriser l’oral : exposés, débats, théâtre, présentation de travaux en intégrant les outils numériques (exemple : vidéo ; communication numérique régulière entre les professeurs et les élèves…)
  • Développer les outils FLE et les intégrer dans toutes les disciplines : accompagner les élèves en grande difficulté dans la maitrise de la langue française en proposant par exemple des ateliers de conversation ou d’écriture sur des créneaux de “silence on lit”.
  • Et en lien avec les familles :
    • Inviter les parents dans les projets de classe (exemple : Fête des histoires, fête des 100…) pour associer les parents à la valorisation des productions orales.
    • Communiquer aux familles les activités menées en classe : utiliser le numérique et inviter les familles à venir l’utiliser dans l’établissement (exemples : continuité du cahier de vie du cycle 1, classroom, pronotes, page FB)
    • Favoriser l’exposition à la langue française en dehors du temps scolaire, en en expliquant les bienfaits aux familles (exemples : TV et radio en français, fréquenter l’Alliance française, lire…)
    • Mettre l’accent sur la maîtrise de la langue maternelle de l’élève dans sa famille, pour que l’apprentissage du français, langue seconde, soit facilité à l’école : sensibilisation des familles en priorité au cycle 1

AXE 1-2-Les langues vivantes étrangères

L’anglais, l’espagnol et le malgache sont enseignés dans l’établissement. En septembre 2017, des ateliers de mandarin et d’allemand ont été ouverts pour les élèves du cycle 4, dont la pérennité est conditionnée par le maintien de l’unique ressource pédagogique sur la ville.

ACTIONS

  • Apprentissage précoce de l’anglais, dès le cycle 1
  • Organisation des apprentissages en privilégiant les groupes à effectifs réduits sur le 1er degré
  • Maintien d’un renforcement et d’une ouverture à la culture anglo-saxonne dès la 4e, sous la forme d’une section « Anglais dans le monde », animée par un professeur d’anglais et par le professeur d’histoire-géographie résident disposant d’une habilitation à enseigner une DNL. La section Anglais dans le monde permet aux élèves de préparer l’entrée en section européenne du Lycée Français de Tananarive.
  • Inclure les LVE dans les disciplines non linguistiques, dans les projets de cycle et sous forme de documents de travail (exemple : en sciences en cycle 4)
  • Apprendre aux élèves à être spectateurs de films en VO

Animation d’un pôle Langues, qui initie et fédère tous les projets linguistiques

INDICATEURS

Positionnement des élèves dans le CERCL à la fin de chaque cycle

Les langages scientifiques

Comment mieux s’approprier les langages scientifiques ?

  • Etablir une progression commune maths-sciences sur les 4 cycles afin de travailler simultanément ou consécutivement des notions communes aux matières scientifiques, et d’aider les élèves à donner du sens aux concepts mathématiques abstraits
  • Créer des projets stimulants et donnant du sens à ces langages, à travers des actions inter-cycles et/ou interdisciplinaires : expo sciences, EPI, Rallye maths, CAN, conférences scientifiques trimestrielles, ateliers périscolaires, Fête des 100 jours…
  • Développer l’utilisation des outils numériques en classe, notamment par le biais de la programmation sous Scratch (mathématiques, technologie), mais aussi l’utilisation d’un tableur, d’un logiciel de géométrie dynamique
  • Continuer à axer les séances de renforcement en mathématiques sur la résolution de problèmes et la pratique de tâches complexes
  • Développer l’utilisation du vocabulaire scientifique, en améliorant notamment la maîtrise des verbes d’action utilisés dans les consignes
  • Développer la pratique de la démarche d’investigation, notamment par le travail de groupe en mathématiques et les séances de TP en sciences expérimentales
  • Aider les élèves à s’approprier les lois et propriétés utilisées en sciences, en sachant différencier la science de la fiction, et différencier une théorie d’un concept
  • Développer l’utilisation des langages symbolique (unités de mesure, symboles chimiques, électriques, mathématiques…) et graphique (figures géométriques, tableaux de données, courbes, diagrammes, schémas, cartes mentales …)

Animation conjointe (maths/sciences) du pôle Sciences, qui initie et fédère tous les projets scientifiques

INDICATEURS

Validation du socle commun de compétences

Compte-rendu numérique

Exposé

Evaluations formatives et sommatives

AXE 2 - L’HÉTÉROGÉNÉITÉ, FACTEUR DE RÉUSSITE

Comment faire réussir tous les élèves dans des classes hétérogènes ?

ACTIONS

  • Développer les contrats de réussite individuels et par groupes hétérogènes
  • Généraliser les méthodes pédagogiques différenciées
  • Développer l’évaluation positive et la bienveillance pour valoriser et encourager les progrès
  • Développer le travail en équipe des professeurs
  • Fluidifier les parcours des élèves par une progression concertée et des temps de remédiation : progression concertée au sein des cycles et entre les cycles dans toutes les disciplines ; temps de remédiation géré dans la classe (pédagogie différenciée, utilisation de ressources mises à disposition par les enseignants, aux élèves en fonction de leurs besoins) et hors de la classe (ateliers de soutien, APC, aide aux devoirs…)
  • Développer l’autonomie des élèves

INDICATEURS

Validation du socle commun

Le cycle 3 porte un projet de décloisonnement des classes pour que l’hétérogénéité soit un facteur de progrès de tous les élèves. En mêlant le dispositif plus de maitres que de classes et la nécessaire liaison entre les deux degrés au sein du cycle 3, les professeurs souhaitent décloisonner les divisions sur plusieurs créneaux horaires, pour travailler avec des groupes d’élèves, selon leurs besoins.

AXE 3 - OUVERTURE AU MONDE ET AUX CULTURES

L’ouverture au monde et aux autres cultures est une nécessité, compte tenu des ambitions scolaires des élèves et de leurs familles, qui auront fréquenté le système éducatif français  dans une ville de province à Madagascar.

La priorité de l’établissement est de stimuler la curiosité des élèves et leur désir d’appartenance à la communauté mondiale francophone et francophile, dont l’AEFE est le tremplin. Les élèves du collège sont souvent là pendant de nombreuses années, dans une ville où l’offre culturelle est quasi inexistante. Ouvrir les élèves aux autres, qui vivent ailleurs et différemment, est indispensable pour éviter l’effet « cercle fermé, entre soi ».

Les quatre Parcours du socle commun sont bâtis au collège pour assurer le bien vivre ensemble, l’épanouissement et pour grandir en devenant un citoyen autonome et responsable. Les programmations dans ces Parcours sont prévues pour que les compétences et les connaissances se construisent dans la continuité des cycles.

ACTIONS

  • Apprendre et travailler dans le cadre des APP monde et zone, en particulier l’APP Prix littéraire Ravinala. Etre en lien avec des élèves d’autres établissements français à l’étranger
  • Répondre aux sollicitations de l’AEFE : semaine des lycées français dans le monde…
  • Inscrire l’élève dans son environnement culturel
    • Coopérer avec des structures locales : Alliance française, établissements scolaires malgaches, associations et acteurs locaux
    • Valoriser la langue et la culture malgaches
    • Proposer des sorties à l’Alliance hors du temps scolaire (spectacles, conférences…) et associer les parents à leur organisation.
  • Accueillir à la médiathèque (amplitude d’ouverture), encourager à lire et à emprunter des livres (bibliothèques de classe, prêts individuels)
  • Enrichir le PEAC pour accroître la culture des élèves, pour qu’ils poursuivent leurs études dans le système français, avec les repères adéquats. Faire se rencontrer artistes vivants et élèves pour une découverte de la création ; l’accès à la culture et à la création peut être aussi un moyen de remotiver des élèves vis-à-vis du monde scolaire
  • Parcours Avenir : pour les élèves du cycle 4, favoriser la réflexion sur l’orientation, en faisant acquérir aux élèves une meilleure connaissance des métiers et des parcours d’études y conduisant. Solliciter les familles et leurs réseaux, pour alimenter la découverte des métiers aux élèves (forum des métiers, conférences, visites d’entreprise, stage d’observation…) ; bâtir un parcours à la carte pour les élèves les plus éloignés des questions d’orientation en leur proposant non seulement une découverte des métiers, mais aussi une découverte des voies d’orientation et des établissements d’accueil possibles localement, après la 3e ;
  • Parcours citoyen : veiller à la cohérence des actions menées tout au long de la scolarité ;
  • Parcours santé : même remarque que pour le Parcours citoyen ;
  • Soutenir l’engagement individuel et collectif des élèves dans des actions extra-scolaires : sport, engagement solidaire, création artistique…
  • Poursuivre la rédaction du blog MahajanGazety inscrit dans l’APP reporters du monde. Les élèves rédigent ainsi des articles décrivant différents aspects de la vie à Majunga et à Madagascar en général. Le site est relié aux autres sites de journal en ligne de différents lycées français du réseau de l’AEFE. Cela permet de découvrir les problématiques, les coutumes des autres continents.

INDICATEUR

Nombre de projets réalisés avec l’AEFE

  • Nombre d’actions menées avec des partenaires locaux
  • Fonds de la médiathèque : bilan annuel des acquisitions et des prêts
  • Bilan des actions menées dans les Parcours (à repérer dans les instances, notamment le CESC, et utilisation de Folios ou équivalent)

Projet d’établissement adopté en conseil d’établissement le : 14 juin 2018

Présenté au conseil d’école le : 28 juin 2018

 

Geneviève DROUOT,  Principale

ADRESSE

Route de l'université - Ambondrona

Majunga 401

MADAGASCAR